Fetart School Factory: la jeune photographie fait son Mois de la Photo!

Pendant le Mois de la Photo 2014, l’association Fetart, notamment à l’origine du Festival Circulation(s), présente du 18 au 30 novembre la Fetart School Factory à la Galerie 59 Rivoli.

Fetart School Factory propose plusieurs temps forts autour de la jeune photographie pendant ces deux semaines: une exposition autour de sept photographes émergents issus d’écoles françaises de photographes, trois journées professionnelles (JEEP), une projection-carte blanche réservée aux écoles de photographie et une rencontre autour du photojournalisme (Fetart Academy)

Fetart School Factory: l’exposition

Récemment diplômés, sept jeunes photographes sélectionnés par Fetart exposent leurs travaux au 59 Rivoli: Romain Champalaune (ENS Louis Lumière, Paris), Léa Deligey (ETPA, Toulouse), Thibault Gaëtan Dubroca (EFET, Paris), Brian du Halgouet (Spéos Photographic Institute, Paris), Flore-Adèle Gau (ENSP, Arles), Charles Roux (ICART Photo, Paris) et Constantin Schlachter (Gobelins – L’Ecole de l’image, Paris).

  • Brian du Halgouet, Moonlight:

Moonlight est une série de photos de nuit prises entre minuit et 2h du matin en Bretagne les soirs de pleine lune par Brian du Halgouet. Le travail autour de cette lumière très particulière met en avant l’intensité des rayons lunaires sur le paysage nocturne.

Difficilement apréhendable à l’oeil nu, la cohabitation des étoiles et de la lune est captée à travers ces prises de vue et transforme des lieux en un nouveau monde, parfois intensifiés par le brouillard jouant alors sur les silhouettes et les ombres.

Brian Du Halgouet, Spéos Photographic Institute, Paris

Brian Du Halgouet, Spéos Photographic Institute, Paris

  • Charles Roux, Natures inanimées:

Dans une continuité poétique et morbide, Charles Roux s’est inspiré de l’esthétique des natures mortes des XVIIe et XVIIIe siècles, tout en se réappropriant leur message autour de ses propres questionnements: silence, contemplation, tension vie/mort, réalité/immatérialité.

Natures inanimées se caractérise par l’utilisation de noirs profonds, de bois veineux, d’objets, végétaux ou cadavres entre nature et sacré.

Charles Roux, Icart Photo, Paris

Charles Roux, Icart Photo, Paris

  • Léa Deligey, Ravaudeuse de souvenirs: 

Léa Deligey invente une histoire à des photographies anonymes et initialement promises à l’oubli dans sa série Ravaudeuse de souvenirs. La jeune photographe crée, prolonge et va au-delà du simple exercice de style en y ajoutant son ressenti, son imagination. Léa Deligey mêle sa mémoire à celle de tous ces inconnus et propose un objet exposé hybride, contenant sa création et la photo de départ.

Lea Deligey, ETPA, Toulouse

Lea Deligey, ETPA, Toulouse

  • Constantin Schlachter, La Trajectoire du gyrovague:

Ce jeune photographe est notre coup de coeur de la Fetart School Factory. Sa série propose une analogie avec la figure du gyrovague, un moine vivant seul et passant de monastère en monastère pour trouver sa voie intérieure au débuts du christianisme.

C’est en suivant ce chemin de pensée que La Trajectoire du gyrovague a été conçue par Constantin Schalchter au cours de retraites et de promenades solitaires.

Fonctionnant par correspondances entre paysages, les sens et la perception de l’environnement photographique se sont modifiés et mêlés à un questionnement sur soi, avec des changement de couleurs, de sens, mêlées à une explosion visuelle d’émotions primitives.  Une véritable quête intérieure à travers le langage photographique, de la forme déformée photographiée jusqu’au bruit des pixels décomposés un à un.

Constantin Schlachter, Gobelins - L’Ecole de l’image, Paris

Constantin Schlachter, Gobelins – L’Ecole de l’image, Paris

  • Thibault Gaëtan Dubroca, Dénégation obstructive: 

Avec une volonté d’alléger l’espace de son encombrant, Thibault Gaëtan Dubroca découpe et extrait les affiches présentes dans les panneaux publicitaires qui rythment le paysage urbain.

L’action précise et brutale est une réaction à la gêne subie par la réception optique de ces affiches qui polluent et fatiguent l’esprit. Le vide physique recréé, est par analogie associé au vide que l’industrie crée chez le consommateur — le vide d’un potentiel nouveau désir à combler.

Thibault Gaëtan Dubroca, EFET, Paris

Thibault Gaëtan Dubroca, EFET, Paris

  • Flore-Adèle Gau, La Petite mort: 

Flore-Adèle Gau photographie ce qui lui est proche et ceux qu’elle approche par fragments de corps et de plans.

Parce qu’une image en appelle à la fois à la fascination et à la patience du regard, la jeune photographe réalise une série intense et contemplative autour du charnel défini dans son travail par les corps, les textures, les matières.

Flore Adèle Gau, ENSP, Arles

Flore Adèle Gau, ENSP, Arles

  • Romain Champalaune, Mollah

Cette série s’est construite autour de la rencontre du photographe avec Vali Gheibi, mollah en Iran, figure clé du régime iranien depuis la Révolution de 1979.

Plutôt familier de la jeunesse iranienne et des contestataires du régime, Romain Champalaune a cherché à regarder de l’autre côté du miroir et a été autorisé à suivre ce mollah quelques jours afin de montrer ceux qui défendent les idées de la Révolution.

Romain Champalaune, ENS Louis Lumière, Paris

Romain Champalaune, ENS Louis Lumière, Paris

JEEP, carte blanche et Fetart Academy: des événements dédiés à la jeune photographie

– JEEP (Journées Européennes des Ecoles de Photographie) // 21, 22 & 23.11.14, 10h-16h 

Sous cet acronyme ludique et facile à retenir se cache la toute première édition d’un évènement unique en Europe dédié aux étudiants des écoles invitées. Ces derniers auront l’occasion pendant trois jours leurs portfolios à des professionnels (galeristes, agents, commissaires d’exposition, acheteurs d’art, journalistes…) et leur donner ainsi l’occasion de se faire remarquer.

– Projection Carte Blanche écoles de photographies // 20.11.14, 20h 

Pendant cette soirée, carte blanche sera donnée aux sept écoles de photographies invitées pendant la Fetart School Factory, leur permettant ainsi de mettre en avant d’autres jeunes photographes.

– Fetart Academy // 29.11.14, 14h30-16h30: Photojournalisme : Comment publier un reportage ?

Rencontre autour de quatre intervenants qui aborderont les différents circuits existants pour publier un sujet photo dans la presse ou via une ONG, en commande ou à l’initiative du photographe:

  • Lucy Conticello, directrice photo de M, le magazine du Monde
  • Frédérique Founès, co-fondatrice de l’agence de photographes Signatures
  • Hugo Duchesne, responsable photo et vidéo chez Greenpeace
  • Pierre Morel, photoreporter indépendant.

 Bilan: Une exposition panorama qui a su nous séduire par la qualité et la fraicheur des regards photographiques proposés. A découvrir sans plus attendre en accès gratuit jusqu’au 30 Novembre. 

Informations pratiques

Galerie 59 Rivoli – 59 rue de Rivoli 75001 Paris

Métro Châtelet (1, 4, 7, 11)

13h-20h, fermé le lundi – gratuit

Sébastien Appiotti