Jeune Création 2014: Laboratoire des pratiques artistiques émergentes

Du 30 Octobre au 2 Novembre prochain, la 65ème édition de Jeune Création expose une éclectique sélection d’artistes contemporains au Centquatre Paris.

Jérémy Chabaud, président de Jeune Création, nous précise que cette édition comporte 53 jeunes artistes sélectionnés parmi plus de 3000 dossiers, un nombre en diminution afin de laisser plus d’espace et de respiration aux différents dispositifs artistiques.

Dans cette période de brouhaha médiatique autour de l’art contemporain -FIAC, Fondation Louis Vuitton, pluggate de McCarthy-, l’association Jeune Création entend signifier sa différence en proposant une voie alternative de la subversion par l’art. Démarches expérimentales, performances, vidéos, parcours de médiation sont autant de réponses à ce sensationnalisme de l’art contemporain dans lequel il est parfois difficile de se reconnaître. Entre enthousiasme et énervement face au contexte précédemment énoncé, Jérémy Chabaud insiste sur la mission première de Jeune Création, « être au service de la création émergente ».

Globalement, il nous faut souligner la qualité de la curation Jeune Curation 2014, qui met un point d’honneur à établir une sélection de pratiques émergentes à travers une multiplicité de médiums: peinture, installation, vidéo, net art… Ces pratiques sont en outre fortement valorisées par des scénographies innovantes, utilisant les sous-sols du 104, ses murs, afin de créer des ilôts artistiques qui régénèrent notre vision de l’art contemporain.

A noter: Jeune Création propose cette année le dispositif White Screen, sélection de travaux d’artistes autour du Net Art: http://whitescreen.jeunecreation.org

Jeune photographie 2014: la sélection de Photophores

– Steeve Bauras : notre coup de coeur arbitraire et passionné de cette édition 2014 de Jeune Création. Steeve Bauras propose une installation mêlant images, son, vidéo, objets et utilise les murs de briques du Centquatre au service d’une atmosphère urbaine crue et désaffectée. Une vision définitivement très personnelle de l’espace urbain, des zones de l’entre-deux entre urbain et friche. Du fait de sa maîtrise de différents médiums qui résonnent les uns par rapport aux autres, son installation hybride est particulièrement immersive, à la frontière de la nuit et de l’errance.

Steeve Bauras Rouge, 2011 Photographie Dimensions variable

Steeve Bauras Rouge, 2011 Photographie Dimensions variable

– Laure Ledoux: installée juste à côté de Steeve Bauras, Laure Ledoux réinvente le portrait avec une série d’ambrotypes aux noirs profonds convoquant les imaginaires de la boxe, du jeu vidéo et du black mirror. Scénographie soignée, sensualité et brutalité des portraits inventent une poésie visuelle à la recherche d’un ailleurs, derrière le portrait et le masque.
Laure Ledoux - Jeune Création 2014

Laure Ledoux – Jeune Création 2014

Laure Ledoux Sans titre #06, 2013 Ambrotype 13 x 18 cm Courtesy de l'artiste

Laure Ledoux
Sans titre #06, 2013
Ambrotype
13 x 18 cm
Courtesy de l’artiste

– Hubert Crabières: Crues, exhibées et lumineuses, les photographies d’Hubert Crabières sont particulièrement bien mis en valeur par une scénographie de l’aplat, jouant sur le rapport presque frontal du spectateur avec l’image et ces corps mis à nus. L’artiste joue sur le sexuel, la couleur, l’immédiateté: un dispositif visuel d’ailleurs complété par des dessins réalisés aux crayons de couleurs mettant en scène de manière métaphorique des autoportraits.
Hubert Crabières - Jeune Création 2014

Hubert Crabières – Jeune Création 2014

Hubert Crabières Alex, 2014 Photographie Courtesy de l'artiste

Hubert Crabières
Alex, 2014
Photographie
Courtesy de l’artiste

– Thibault Brunet : l’artiste explore visuellement l’imagerie du jeu vidéo autour de la figure du soldat en capturant des images sur écran pour les transférer sur papier. Photographie? Image de synthèse? Rephotographie à partir d’un jeu? Inqualifiable, la démarche de Thibault Brunet interroge les médiums, les frontières entre virtuel et réel, le non-factice et l’artifice.
Thibault Brunet 29-08-2010-20h38, 2010 Série « Vice city » Tirage jet d'encre sur papier peint 110 x 110 cm Courtesy de l’artiste

Thibault Brunet
29-08-2010-20h38, 2010
Série « Vice city »
Tirage jet d’encre sur papier peint
110 x 110 cm
Courtesy de l’artiste

– Edwin Fauthoux-Kresser: son installation « La perte du Danube » comporte de la photographie, de la vidéo et des performances-lecture à horaires réguliers. A travers ce dispositif pluriel, l’artiste cherche à interroger les associations de sens d’un espace, d’une image et d’un récit via la narration. Pour ce faire, Edwin Fauthoux-Kresser a utilisé des images issues d’internet ou d’archives scientifiques, qu’il a ensuite assemblé dans son dispositif d’installation afin d’interpeller le spectateur sur sa perception de l’espace et de ses réalités.
Edwin Fauthoux-Kresser La perte du Danube, 2013 Lecture-performance, 20 min. Courtesy de l'artiste

Edwin Fauthoux-Kresser
La perte du Danube, 2013
Lecture-performance, 20 min.
Courtesy de l’artiste

 

– Iorgis Matyassi: le photographe fait de l’espace urbain son terrain de jeu et d’expérimentation. Oscillant entre portraits de rue et esthétique street photography, le jeune artiste se concentre sur les regards, la gestuelle, les postures et les visages éclairés par la lumière. Ces images cherchent à suggérer l’indifférence face à l’autre dans l’espace public, la solitude des trajectoires de ces passants de Budapest ou de Paris.
Iorgis Matyassy Sans titre 10, Budapest, 2013 Tirage argentique contrecollé sur dibond 33 x 50 cm Courtesy de l’artiste

Iorgis Matyassy
Sans titre 10, Budapest, 2013
Tirage argentique contrecollé sur dibond
33 x 50 cm
Courtesy de l’artiste

– Mehryl Levisse: l’installation de l’artiste joue sur les corps, les décors et les couleurs primaires. Avec des Lego et des objets du quotidien, l’artiste s’interroge sur le passage de l’enfance à la vie d’adulte. Photographies, sculpture-tombe de legos comme pour enterrer l’enfance, décors théâtraux: les signes déployés par Mehryl Levisse sont graphiques, géométriques, faussement ludiques et interrogent de manière décomplexée le futur.
Mehryl Levisse Musique de chambre, 2013 Série « Pornographie » Captation photographique Dimensions variables Courtesy de l’artiste

Mehryl Levisse
Musique de chambre, 2013
Série « Pornographie »
Captation photographique
Dimensions variables
Courtesy de l’artiste

Le Programme Jeune Création 2014: 

PERFORMANCES

Jeudi 30.10.14 – 14h-19h : invitation de Rémi Uchéda, artiste membre du comité Jeune Création: 

– Natalia Jaime-Cortez ICI (30 mn)

– Rémi Voche, Catafalque (20 mn)

– Elizabeth Saint Jalmes, Certaines obscurités – variation 1 (25mn)

– Laurent Chanel, Hélium Socle (25 mn)

–  Jochen Dehn, 28, Boulevard de la chapelle (90mn)

Vendredi 31.10.14 – 12h-19h: Performance de la Fondation d’entreprise Ricard , un programme de Christian Alandete: 

« Comment interagir dans l’espace public ? Par quels moyens repenser la relation à l’autre ? Comment reconstruire du lien social ? Cette troisième édition de Partitions (performances) hors-les-murs propose de reconsidérer les modalités du rapport à l’autre par une série d’interventions engageant un échange direct avec les visiteurs. »

– Alex Chevalier / Action, nous devons

– Randa Maroufi / Tentatives de séduction 

– Kwon Hyeoki / Couture

VIDEO

Du 30.10.14 au 02.11.14: présentation en continu dans une salle de projection de plusieurs vidéos de jeunes artistes français et internationaux sélectionnés par Kevin Senant et Pierre Yves Boisramé.

Vendredi 31.10.14 – 20h-22h, Carte Blanche cutlog: aperçu de la scène contemporaine américaine en collaboration avec le VAEFF, sélection de films réalisés par la très jeune scène asiatique en collaboration avec UCCA et K11 Foundation, lauréats et finalistes des Prix cutlog.

CONFERENCE

Dimanche 02.11.14 – 14h30-16h30:  table ronde autour des questions sur l’existence de l’art hors des galeries et des collections, des avant-gardes dans un hors champ de l’art, des écoles d’art et des principes de médiation avec:

– Mounir Fatmi, parrain de l’édition Jeune Création 2014

– Jacques et Évelyne Deret, collectionneurs et fondateurs d’Art [] Collector

– Sonia Recasens, critique d’art et rédactrice des cartels artistes de Jeune Création 2014 avec Julie Crenn

– Romuald Roudier Theron, fondateur de la revue Contraintes

Cette discussion sera animée par Isabelle de Maison Rouge, rédactrice en chef d’Art &, revue d’art contemporain en ligne, et Jérôme Pierre, artiste membre du comité Jeune Création.

Cette table évoquera notamment les questions suivantes:

– la possibilité des artistes d’exister sans le soutien d’une galerie et/ou de collectionneurs, et comment?

– l’avant-garde aujourd’hui se situe t’elle « hors-champ »? DIY, hacking, youtube,etc…

– les écoles d’art forment elles ou formatent elles la pensée des artistes?

– la médiation est elle née d’un vide laissé par les artistes?

PRIX

Prix Jeune Création/SYMEV (dotation de 3000 euros) : Oriane Amghar

Oriane Amghar  Tabula#0, 2014  Performance, 20 min.  Courtesy de l’artiste

Oriane Amghar
Tabula#0, 2014
Performance, 20 min.
Courtesy de l’artiste

Prix Boesner (dotation de 1000 euros) : Pieter van der Schaaf

Pieter van der Schaaf  Untitled (1 Stone), 2013  Marbre de Carrare, cire  15,5 x 15,5 x 8 cm  Courtesy de l’artiste

Pieter van der Schaaf
Untitled (1 Stone), 2013
Marbre de Carrare, cire
15,5 x 15,5 x 8 cm
Courtesy de l’artiste

Prix Résidence (résidence au Palais des paris à Gunma au Japon) : Johan Decaix

Johan Decaix  Park, 2011  Vidéo, 5 min.19  Courtesy de l’artiste

Johan Decaix
Park, 2011
Vidéo, 5 min.19
Courtesy de l’artiste

Coups de coeur Art Collector (exposition au Patio Opéra au printemps 2015) : Dania Reymond, Thibault Brunet

Dania Reymond  Greenland unrealised, 2012  Animation vidéo, 10 min.  Courtesy de l’artiste

Dania Reymond
Greenland unrealised, 2012
Animation vidéo, 10 min.
Courtesy de l’artiste

 

Informations pratiques Jeune Création 2014:

Le CENTQUATRE-PARIS

5 rue Curial – 75019 PARIS

Métros: Riquet, Crimée et Stalingrad

Exposition du 30 octobre au 2 novembre 2014

De 12h à 19h – Ouverture à 11h le week-end – Nocturnes les vendredi 31 octobre et samedi 1er novembre jusqu’à 23h.

Entrée : 5€ (plein tarif) – 3€ (tarif réduit)

///

Galerie Jeune Création – 24 rue Berthe

75018 Paris

www.jeunecreation.org

 

Sébastien Appiotti