Taxi Tram: à la découverte des lieux d’art franciliens

Tram…ce nom est bien connu des amateurs d’art contemporain franciliens. Depuis 2005, l’association Tram – réseau d’art contemporain Paris / Ile-de-France propose environ une fois par mois un ‘ Taxi Tram ’, mettant ainsi à disposition un programme de visite autour de deux ou trois lieux de Paris ou d’Ile-de-France, et un transport dédié (le bus).

logo tram

L’occasion pour Photophores de s’intéresser de plus près à cette initiative en faveur de l’art contemporain et de la photographie, en présentant une sortie Taxi Tram et en interrogeant Selma Toprak, secrétaire générale du réseau Tram.

Samedi 29 mars, 10h : c’est donc dans une joyeuse ambiance teintée de soleil, mi colonie de vacances, mi voyage organisé tant les participants du Taxi Tram se caractérisent par leur caractère intergénérationnel.

Au programme de la visite des participants :

–         La Ferme du Buisson, Noisiel-Marne-la-Vallée, Dans ma cellule, une silhouette

La Ferme du Buisson - Marne la Vallée

Proposant une exploration du dessin dans son rapport au geste, au corps,  Dans ma cellule, une silhouette invite à renouveler notre rapport au visible. Une exposition qui a particulièrement plu au groupe Taxi Tram, grâce à sa scénographie innovante, utilisant l’espace dans le processus de création. Une exposition qui a également bénéficié de l’apport d’un témoignage d’artiste, par la voix de Mathieu Bonardet.

Mathieu Bonardet, Sans titre (marche), 2014, La Ferme du Buisson © Émile Ouroumov

Mathieu Bonardet, Sans titre (marche), 2014, La Ferme du Buisson © Émile Ouroumov

Mathieu Bonardet nous a confié être particulièrement sensible à la discussion directe que permet la rencontre avec les publics, comme celui du Taxi Tram. Habitués ou curieux, chaque groupe pour l’artiste apporte un élément et permet de parler autour de l’oeuvre et de la démarche, dans une dynamique.

–         La Galerie municipale Jean-Collet, Vitry-sur-Seine, Deux pièces meublées

Galerie municipale Jean-Collet, Vitry sur Seine

L’itinéraire du Taxi Tram poursuit son cours pour rejoindre la Galerie municipale Jean-Collet, située à Vitry-sur-Seine. Le bâtiment accueillait autrefois les anciens Bains Douches municipaux et se consacre désormais à l’exposition plastique contemporaine. L’exposition en cours, Deux pièces meublées, nous est ainsi présentée par les deux commissaires d’exposition, Catherine Viollet et Alexandra Sà, artiste plasticienne.

L’exposition Deux pièces meublées rassemble des œuvres d’artistes qui questionnent la relation mobilier-sculpture-installation, à partir de mobilier domestique ou urbain, dans un travail d’appropriations et de détournements, d’invention d’autres usages,…

–         MAC/VAL, Esther Ferrer, Face B. Image / Autoportrait

Esther Ferrer, MAC VAL - dans le cadre de l'art

 

Dernière exposition de cette journée, Face B. Image / Autoportrait est une exposition autour des travaux d’Esther Ferrer. Construite avec l’artiste et le commissaire d’exposition Frank Lamy, cette exploration de l’autoportrait à travers des installations, vidéos et plus d’une centaine de photographies.  Une dynamique autour du corps et de ses transformations que le groupe Taxi Tram a eu loisir d’observer en compagnie du commissaire d’exposition.

Esther Ferrer, Les choses. Version 2011. Série "Le livre des têtes". Photographie noir & blanc colorée à la main, collage, 76 x 66 cm.

Esther Ferrer, Les choses. Version 2011. Série « Le livre des têtes ». Photographie noir & blanc colorée à la main, collage, 76 x 66 cm.

 

En guise de bilan, nous avons souhaité interroger quelques participants de cette sortie culturelle: on y retrouve des habitués des centres d’art, comme Linda et Sonia, insistant sur les possibilités offertes par les taxi tram pour les avides de culture. Notons également les confidences de Gérard, un habitué des taxi trams, indiquant le prix modeste, l’organisation, la simplicité comme arguments en faveur de ces sorties culturelles. Enfin, Tram arrive également à parler aux jeunes, ces derniers mettant comme Gérard en avant le prix, l’organisation: « C’est bien comme initiative » soulignent-ils !

3 questions à Selma Toprak,

secrétaire générale du

 Tram – Réseau d’art contemporain Paris / Ile-de-France  

 

Qu’est-ce que le TRAM – Réseau d’art contemporain Ile de France et quels sont ses financements ?

Tram est une association qui fédère depuis plus de 30 ans des lieux (31 actuellement) engagés dans la production et la diffusion de l’art contemporain en Ile-de-France.

Nous cherchons avec les lieux membres à assurer la promotion de l’art contemporain et favoriser l’accès du plus grand nombre à la création plastique, et à faire dialoguer les publics, les professionnels et les amateurs.

Nos financements sont issus de subventions du Conseil régional Ile-de-France, de l’Etat et de la Mairie de Paris au titre de la politique de la ville pour nos actions dans le quartier Danube (19e arrondissement de Paris), où nous avons nos locaux. Nous proposons également des prestations pour des professionnels étrangers sur le modèle des taxis tram ou d’autres groupes d’amateurs.

Que prévoyez-vous pour les prochaines éditions du Taxi tram ?

Nous construisons nos taxis tram autour de liens géographiques ou thématiques et, avec au moins un passage par an et par lieu membre. Ils sont des outils de sensibilisation, ils permettent au public et rencontrer les artistes ou les professionnels des lieux visités et de dialoguer autour des œuvres. Par ailleurs, les trajets sont facilités.

Nous souhaitons augmenter le nombre de taxi tram, de 10 par an à 15, et pourquoi pas 20 si nos ressources le permettent. Ces taxis tram rencontrent un grand succès, et en augmenter le nombre nous permettrait d’amplifier ce dispositif de circulation des publics vers les lieux culturels.

Pouvez-nous en dire plus sur votre projet Hospitalités ?

Hospitalités est une programmation commune et concertée entre les différents lieux du réseau Tram.

En 2013 sur 7 semaines, l’idée était de faire d’Hospitalités une manifestation qui s’appuie sur les réseaux et lieux existants, avec des artistes « narrateurs » qui ont notamment proposé des interventions pendant les temps de transport entre les expositions en révélant ou en imaginant des liens entre les expositions. Laëtitia Paviani, Dector et Dupuy, Antoine Dufeu, Dominique Gilliot, Céline Ahond, Laetitia Badaut Haussmann, Laurent Isnard, Fabrice Reymond ont tous imaginé des dispositifs singuliers.

Hospitalités 2015 est d’ailleurs en préparation, avec un format qui sera complètement renouvelé.

 

En savoir plus sur Tram: 

Site internet 

Facebook

Twitter

 

Sébastien Appiotti