Karim Benhaddouche: Des métiers, des figures, portraits des Commerçants et Artisans de Levallois

Photophores vous conseille d’aller faire un tour du côté de l’Hôtel de Ville de Levallois-Perret. En effet, du 13 au 21 Septembre, pas moins de cinquante portraits de commerçants et d’artisans de Levallois sont exposés en noir et blanc et grand format. Une exposition, fruit d’un partenariat entre Karim Benhaddouche, photographe, la Mairie de Levallois, et l’ACAL, l’Amicale des commerçants artisans et PME de Levallois.

© Karim Benhaddouche, "Julien. Les caves de Julien de Savignac"

© Karim Benhaddouche, « Julien. Les caves de Julien de Savignac »

Mémoire(s) d’une ville à travers ses commerçants et artisans

Le projet photographique de Karim Benhaddouche est à la fois intime et mémoriel. Amoureux de sa ville, le photographe a décidé, pendant l’été 2013, d’arpenter les rues levalloisiennes à la rencontre de ces artisans et commerçants qui structurent la vie de quartier.

Armé de son appareil photo reflex, Karim Benhaddouche esquisse pas à pas un projet mettant le commerçant, et en écho Levallois, au coeur de ses photographies. Une démarche que le photographe n’hésite pas de qualifier d’ « hommage » à ces figures qui ont modelé des générations de levalloisiens.

© Karim Benhaddouche, "Loïc. La boucherie de l'Hôtel de Ville"

© Karim Benhaddouche, « Loïc. La boucherie de l’Hôtel de Ville »

A travers les prises de vues du jeune photographe s’exprime ainsi l’âme d’une ville, et sa mémoire:

© Karim Benhaddouche, "Roberts. Joaillerie"

© Karim Benhaddouche, « Roberts. Joaillerie »

– Mémoire des commerçants et artisans comme socle et moteur de cette vie de quartier que nous sentons en contemplant ces photographies.

– Mémoire de métiers ou de commerces voués à disparaître, en fonction d’enjeux et de logiques qui dépassent l’échelle de la ville: centres commerciaux, e-commerce.

– Mémoire de valeurs et d’hommes: Karim Benhaddouche nous propose un projet humanisant nos rapports avec ces commerces de quartier. Nous nous prenons à passer d’une relation de service avec le commerçant à quelque chose de plus intime et interpersonnel en scrutant ces portraits.

© Karim Benhaddouche, "Suzanne&Co Albert"

© Karim Benhaddouche, « Suzanne&Co Albert »

Il est d’ailleurs à noter que chaque portrait est accompagné du prénom du commerçant/artisan, du nom de la boutique/atelier et d’un descriptif par métier. 

© Karim Benhaddouche, "Ali. Brûlerie de café"

© Karim Benhaddouche, « Ali. Brûlerie de café »

Karim Benhaddouche: une photographie de l’instant au parcours atypique

Cette exposition est le fruit d’une démarche originale et atypique. Karim Benhaddouche a en effet une manière très particulière de capter ce qu’il estime être le coeur de sa photographie. Ces portraits en noir et blanc, sont à la fois réalistes et oniriques, poétiques et fragiles. Autant de facettes de ces commerçants que nous apercevons à travers le regard du photographe.

© Karim Benhaddouche, "Kaili. Prune et Jasmin."

© Karim Benhaddouche, « Kaili. Prune et Jasmin. »

On peut également souligner la place toute particulière accordée à la mise en scène de ces portraits. A ce propos,  le photographe déclare:

« Aucune règle n’a été imposée. La pose ou l’instant choisi devait correspondre à la personnalité du commerçant et sublimer son métier.  « 

Nous sommes donc face à une photographie de l’instant, certes, mais qui aime jouer avec la mise en scène, l’aléatoire, et le dialogue avec le commerçant/artisan, modèle éphémère le temps d’une prise de vue.

© Karim Benhaddouche, "Michael et Julien. SOS Moteur"

© Karim Benhaddouche, « Michael et Julien. SOS Moteur »

Ce brouillage des frontières photographiques, Karim Benhaddouche le doit à son parcours, atypique par bien des aspects: maîtrisant à la fois noir et blanc, et couleur, scènes de vie, et architecture, le photographe teste en outre plusieurs supports, et notamment le reflex et la photographie mobile -photographie par smartphone-. Les aller-retours entre ces deux pratiques expliquent notamment les cadrages particuliers de ces portraits, pour le plus grand plaisir de l’amateur de photographies contemplant cette exposition novatrice et touchante.

Informations pratiques: 

Du 13/09 au 21/09

9h-18h, samedi 9h30-12h30

Hôtel de Ville de Levallois-Perret 

Place de la République 

Métro: Anatole France (3) 

Sébastien Appiotti