Paroles #4: @ettisi

Quatrième rendez-vous de Photophores cette semaine avec l’univers des photographes mobiles. Objets de toutes les curiosités, imposture se faisant art ou bien nouvelle démarche photographique, le téléphone cristallise en ce moment bien des passions. Continuons notre exploration en mots amoureux de la photographie. Sigrid, alias @ettisi, sur Instagram, a accepté de répondre aux quelques questions de Photophores, et nous l’en remercions. Son profil web est visible pour tous, membres et non-membres, à l’adresse suivante:  http://instagram.com/ettisi

@ettisi on Instagram // Instagram ©

Commençons par une identification de tes outils créatifs: 

Uniquement un iPhone 4 avec quelques applications de post-traitement: Snapseed,Squaready,Vintique, Deluxe FX et PEStudio. 

Peux-tu nous décrire ton processus de création photographique, du choix de ta prise de vue à la retouche? 

Le plus souvent, je me balade et je photographie ce qui attire mon œil. Rien de prévu, tout est une question de feeling.  Je ne suis pas une grande professionnelle de la retouche; je considère que les applications mobiles travaillent pour moi.  Luminosité, rehaussement des couleurs, passage au noir et blanc, recadrage: Voilà essentiellement ce que je fait, avec l’ajout ponctuel de quelques filtres. Je ne « trafique » pas énormément mes photos.

noir et blanc photo reflet montpellier

@ettisi ©

Sigrid, si tu devais définir tes photos en cinq tags, lesquels choisirais-tu et pourquoi? 

 #igersmontpellier et #igersfrance en premier lieu pour situer mes photos.

#montpellier car je photographie énormément ma ville, et c’est une fierté pour moi.

#iphoneonly pour bien préciser que je ne me sers que de mon iPhone sur Instagram.

#sky, un tag tout simple, merveille de la nature qui change tout le temps.

#streetart : j’apprécie cet art que je peux retrouver au hasard de mes promenades.

@ettisi ©

Dans tes photos se construit un rapport intime à Montpellier: comment ta pratique de la photographie mobile a changé ton regard sur la ville? 

Depuis que je suis sur Instagram mon regard a changé. je fais beaucoup plus attention à tout ce qui m’entoure. Des détails que je n’aurais peut être pas vu; je suis constamment à l’affût pour trouver LA photo à partager avec mes amis sur ce réseau social.

Montpellier couleurs art contemporain

@ettisi ©

Si un Instagramer armé de son téléphone débarque à Montpellier, et n’a qu’une après-midi de photographie à faire, où lui conseillerais-tu d’aller? 

Sans hésiter le centre historique de Montpellier. Une architecture variée , des rues étroites avec des perspectives,du streetart, des personnes isolées et de la foule pour de la streetphotography et pour finir par la promenade du Peyrou qui surplombe Montpellier. Il y en a pour tous les goûts et tous les styles de photographes.

rue montpellier noir et blanc

@ettisi ©


Des paysages, de l’architecture, du streetart, mais peu de présence humaine sur tes photos: comment peux-tu l’expliquer? 

Je ne sais l’expliquer. Mais si je devais tenter de le faire, je dirai que je n’aime pas me prendre en photo, alors que d’autres sont très doués dans cette mise en scène de soi. Par ailleurs, je refuse d’exposer ma famille, mes enfants sur le web. Mais paradoxalement, j’adore la streetphotography. Pour le moment, je n’ose pas trop. Cela arrive pourtant de plus en plus, et je pense que l’on va retrouver cette évolution dans mes photos. Il faut juste que j’arrive à me libérer. Je tiens d’ailleurs à dire aux lecteurs de Photophores : À suivre!

Rue Montpellier couleur - Ecusson

@ettisi ©

Une passionnée d’Invader à en juger par tes photographies: peux-tu nous en dire plus? 

Invader est un artiste français qui pose des space invaders en mosaïque partout dans le monde. Je suis également une fan inconditionnelle de ce jeu vidéo des années 80. Beaucoup de mosaïques d’Invader sont  sur Instagram, elles sont très recherchées par les iphotographes. Grâce au tag #spaceinvaders, je peux en voir dans le monde entier. Il faut savoir aussi que Montpellier est la seule ville au monde où quand on rejoint tous les space invaders sur une carte, cela forme un Space Invader géant.  Cela est devenu une chasse au trésor et mes enfants adorent les chercher avec moi.

@ettisi space invaders ©

Tu es l’une des deux managers d’Instagramers Montpellier: peux-tu expliquer à nos lecteurs comment cela fonctionne et quelles sont vos activités? 

J’ai effectivement créé @igersmontpellier avec l’aide d’igersfrance au mois de juillet . Mon amie @pauline_  m’a rejoint depuis quelques semaines. C’est une communauté qui rassemble autour de notre passion photographique. Les rencontres que l’on y fait sont de vrais moments d’échange et de partage.

Puis on ne culpabilise pas d’être sur nos téléphones et de photographier, on se comprend. Nos activités peuvent aller de l’instapéro , un moment convivial où on apprend à se connaître et où on parle de nos applications préférées ,des instagramers dont on aime le travail, de photographie,  à l’instawalk où on se rejoint à un endroit et on parcourt le quartier en le photographiant. C’est fascinant pour nous d’avoir le même lieu vu de différentes façons. A ce propos, le prochain instawalk a lieu le dimanche 18 novembre 14h dans le quartier Antigone. Si certains sont à proximité, les renseignements sont disponibles sur @igersmontpellier .

Nous proposons également #laselectiondelasemaine pour mettre en avant les quatre photographies de Montpellier et sa région que nous avons préféré, toujours dans un souci d’échange et de connaissance réciproque. Enfin, avec @igersfrance , nous animons des challenges photographiques: en ce moment, il s’intitule « Automnez nous! ».

@ettisi ©

Pourquoi avoir choisi de t’impliquer dans la communauté Igers? 

Je voyais les photos de certains regroupements de villes françaises et je dois dire que cela m’a donné envie. Surtout que Montpellier a du potentiel: il y a de plus en plus d’utilisateurs Instagram, quelque chose de sympathique et convivial était à construire. Par contre, cela prend du temps, et je remercie @pauline_ pour son aide.

Pont-Paris-noir et blanc-perspective

@ettisi ©

Les conseils de Sigrid aux nouveaux Instagramers?

Les conseils? Surtout oser,profiter et s’amuser. En plus, il paraît même qu’on y croise des gens super. N’est-ce pas Sébastien?

S.A.