Instagram débarque sur le web

La nouvelle vient de tomber sur le blog d’Instagram: l’application mobile va débarquer sur le Web.
Cris de joie, cris d’horreur à la lecture de cette (r)évolution, les intrusions d’Instagram et de la photographie mobile dans le champ photographique n’ont pas fini de créer des vagues.

Le changement Instagram, c’est maintenant?

Dans les prochains jours, les profils Instagram seront disponibles sur le web. Certains sites proposaient déjà cette alternative, comme Webstagram ou Copygram.

>;; URL: chaque profil aura son url en instagram.com. Exemple donné (au hasard) par Instagram avec le compte @nike : http://instagram.com/nike

>;; Forme: reprenant à son compte la photo de couverture de type Facebook ou Twitter, la version web d’Instagram proposera un bandeau supérieur de présentation au-dessus de votre profil avec une sélection circulante de vos photos. Cela permettra ainsi aux autres utilisateurs d’avoir en quelques clics un tour d’horizon de vos photos avant un éventuel abonnement.

@palomaparrot/Instagram ©

En dessous de cette sélection, une photo de profil et une biographie, que l’on retrouve déjà sur l’application mobile originelle.
Quel intérêt pour l’Instagramer à débarquer sur le web?

Pour l’utilisateur, le bénéfice semble évident: modifier son profil, commenter, et cela sans forcément passer par son téléphone. Il ne sera pas toutefois pas possible de charger des photos depuis le web. A ce titre, Instagram offre une nouvelle opportunité de partage de son univers visuel, et ce en grand format, tout en respectant l’essence même de la photographie mobile.

Cependant, dans le jeu des questions-réponses offert à la fin de cet article, se pose un problème qui va provoquer un petit séisme à l’échelle de la communauté Instagram: si auparavant seuls les membres ayant l’application pouvaient consulter les profils dits « public », cette possibilité sera désormais offerte à tous sur le web, membres et non-membres. Une forme d’intimité et de sentiment communautaire a pu naître au sein de la plate-forme sociale, d’importants changements de visualisation des profils, de public à privé, sont donc à prévoir ces prochaines semaines.

Question subsidiaire: les photographes mobiles sauront-ils profiter de la nouvelle exposition que leur offre le profil web?

@cucinadigitale/Instagram ©

Instagram, la machine à cash?

Autre question à un milliard: pourquoi Instagram se lance sur le web?

Réponse: pour devenir rentable bien évidemment! Le simple fait que Nike soit associé à cette annonce n’est pas anodin. Instagram lance ainsi un appel fort aux marques, aux agences de communication/marketing digital afin qu’elles investissent la plate-forme.

Enfin, notons que la version web d’Instagram ne proposera pas de messagerie privée: sans doute pour ne pas faire trop d’ombre à l’actionnaire Facebook, qui a racheté l’application pour un milliard de dollars en avril 2012.

Affaire à suivre dans les prochains mois.

S.A.